L’usure du temps.

Temps de lecture : < 1 minute

Tu étais beau, tu étais grand.

J’aimais contre toi me lover,

Jour après jour réconfortant,

A toi, je me suis attachée.

Toi le premier tu m’as vu nue,

Sans complexe, je me jetais

Sur toi sans grande retenue.

Fille mutine qui t’adorait.

Parfois dans tes bras languissante,

Pour quelques siestes je suis restée.

J’ai eût la fièvre des amantes,

De fous fantasmes inavoués.

Les soirs loin de toi, me pesaient

J’en faisais même des nuits blanches.

Et cette douceur que tu m’offrais,

Me manquait pendant tes absences.

Parfois malade tu m’as gardé

Sans jamais me trouver pesante.

Et tu as su tout accepter,

Même mes gestes les moins tendres.

Nous séparer fût difficile,

En avions-nous vraiment le choix ?

Le temps, l’usure de notre idylle,

Ont eût raison de nos ébats.

Un jour pourtant tu m’as quittée,

Pour partir loin de cette chambre.

Et ce camion t’a emporté,

Vieux matelas, pour la brocante.

Please follow and like us:
Mijo-Nouméa
  • Mijo-Nouméa

8 Comments

  • Quelle chute ! C’était pourtant si romantique ! C’est bien charmant à lire quand même.
    A bientôt,
    Nadine

    • Bonsoir Nadine, merci de ta rapidité à réagir. Oui une chute surprenante. J’essaie justement de travailler sur les chutes qui twistent, et c’est bien difficile.
      A bientôt de te lire.

  • Ah ben ça tu m’as bien eue !

    Remarque, un amant ne peut-il pas partir non plus en même temps que le matelas pour la brocante ?
    Bref, j’ai aimé le tout, c’est agréable de te lire en vers (et pas envers… quoique… )
    Hâte de lire les nouveaux textes,
    Belle soirée à toi, Sabrina.

    • Merci Sabrina, de ta venue, j’ai un peu de retard dans la gestion du blog, des écritures, cela va s’apaiser maintenant et reprendre un rythme normal.

  • La chute est brutale, on est cueillis. J’étais partie bien loin de ce matelas !
    Du coup j’ai relu pour savourer. Bravo !
    Nadiège

    • Bonjour Nadiège, si cela t’a surprise avec un retour au matelas, alors c’est gagné. Merci de tes lectures.

  • Bonjour Marie-Josée,

    C’est un magnifique poème dont la chute est tout à fait inattendue. Je le relis avec délectation.
    Bonne soirée.
    Marie Christine

    • Hello Marie-Christine, merci de ta venue et de ton appréciation. Je profite de ce long week end pour faire la tournée des blogs des copines et des coupains 🙂

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!