Myriades d’espoirs.

Temps de lecture : 2 minutes

Cette semaine, Marie du blog « Chroniques atmosphériques » nous invite à écrire un texte ou un poème à partir des données suivantes:

« Anciennement gardien de la paix, Marion Blédine a lancé un atelier de réparation et d’entretien de radiocassettes au rez-de-chaussée de la maison familiale. Elle nous raconte sa reconversion. » 

Enfin l’heure est venue de remiser sifflet, uniforme et carnet de contravention. Mon arme archivée à l’armurerie ne va pas me manquer. J’ai toujours détesté les armes à feu. Drôle voire incohérent pour une gardienne de la paix. C’est le mot « paix » qui m’a toujours motivée. Moi, Marion Blédine, j’aime rendre service. C’était aussi une façon de faire cesser les moqueries autour de mon patronyme. Être l’héritière des petits pots pour bébés n’est pas facile à porter. Alors reprendre l’entreprise comme le voulait mon père, jamais ! Être dans le grand monde à me la jouer petite fille riche, très peu pour moi. Loin de vouloir faire un pied de nez à l’autorité paternelle (enfin si, un peu) j’ai endossé l’uniforme bleu pour être au plus près des gens. (Le petit peuple comme disaient mes parents). Maintenant, toujours pour me démarquer de la consommation à outrance de ma famille, qui évolue dans un monde si superficiel, où l’argent achète tout- Tout sauf le sourire des gens- je me suis reconvertie, dans un rez- de chaussée d’un immeuble familial situé dans un quartier populaire. Seuls les loyers importaient à mon père chaque lundi dans le débrief du comptable sur les avoirs de la société. Grâce à ma prime de départ, et quelques économies, (sans oublier mon livret A bien garni par feu ma grand-mère paternelle au grand dam de mon patriarche), j’ai racheté les locaux Blédine. J’ai gardé tout le personnel, mais l’atelier d’étiquetage et la mise en cartons des petits pots, s’est transformé en atelier de réparations de tout ce qui est cassé : « Répare Tout ». Des petits appareils, comme des radios cassettes, des ouvre-huîtres, des radios réveil ou cassettes, des grilles pains jusqu’aux cœurs. Oui oui, j’ai innové dans une section de raccommodeurs des déchirures suite à des ruptures, des bugs de fonctionnements suite à des enterrements. Tout le petit peuple qui ne peut s’offrir les meilleurs coachs de vie ou thérapeutes de la sinistrose, trouve à « Répare Tout » de l’aide pour une seconde vie même avec des pansements, des coutures et des reprises. Des appareils fonctionnent avec des pièces d’autres trop vieux, et des gens surmontent des chagrins, des burn out qui abîment l’âme. Bon certes, pour les cas difficiles, j’ai des associés sur Lourdes. Depuis que c’est moi la patronne, les anciens employés ont retrouvé la joie de se lever le matin pour venir travailler, ont redécouvert l’esprit de coopération et d’équipe qui étaient devenus aussi rares que les ours blancs sur la banquise, l’entraide sur le lieu du boulot, la solidarité prévaut enfin sur le profit. Chacun y va de sa playlist de musiques ou d’histoires drôles, lesquelles sont diffusées dans tout le rez-de- chaussée. La mutualisation des compétences des anciens se transmet aux plus jeunes, les déchèteries se désengorgent dans la ville. On ne jette plus à la moindre fêlure, on colmate, on ponce, on suture, on soude. Curieusement, les relations entre les gens deviennent plus solides et les couples perdurent plus longtemps. Le concept est même en passe d’être repris par des startupers écolos. Il n’y a pas à dire : Chef d’entreprise ça ne s’apprend pas. On a cela dans le sang ! L’orientation du management dépend de notre emprise par l’argent, ou par la bienveillance du cœur.

Please follow and like us:
Mijo-Nouméa
  • Mijo-Nouméa

5 Comments

  • Coucou Mijo,
    Tu as l’art de la réparation c’est sûr ! Te lire fait beaucoup de bien 😉
    Bises, Valérie

  • Où se trouve donc ce « Répare tout » où, en plus d’offrir une seconde vie aux vieux appareils électroménagers, un second souffle est donné aux coeurs et âmes brisés ? Merci pour cette fable optimiste, qui montre que la désobéissance peut aussi avoir du bon.

    • Cooki Valérie, je veux croire que c’est cet esprit rebelle, de ceux qui ne rentrent pas dans un moule unique, qui permet d’innover, de découvrir, d’améliorer, de rendre meilleur:)

  • Beaucoup d’inspiration sur ce thème pas évident, bravo !

  • Bravo Mijo pour ce très beau texte plein d’humanité.
    J’aime bien l’idee de réparer les coeurs…
    Merci !

One Pingback

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!